ACTUALITÉS

Enseignement général : un nouveau lycée ouvert à Madibou
02-12-2014
Enseignement général : un nouveau lycée ouvert à Madibou

Baptisé Mafouta-Sébastien, le tout premier lycée du huitième arrondissement de Brazzaville a été ouvert le 2 décembre par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Hellot Matson Mampouya.

Il s'agit d'un bâtiment R+1, composé de dix salles de classes dont cinq au rez-de chaussé et cinq autres à l’étage. Ce bâtiment d’une capacité d’accueil de 500 élèves à raison de cinquante par classe, accueille dès ce mercredi les élèves de classes de Seconde et de Première. Ceux des classes terminales débuteront les cours au deuxième trimestre. Le financement de ce lycée dont le coût qui n'a pas été communiqué provient de l’État congolais. Les travaux de construction ont été réalisés par la société MBTP pour une durée de trois mois.

D’après le ministre Hellot Matson Mampouya, ce lycée sera inauguré prochainement après la finition des travaux. La construction de cet établissement vient de régler beaucoup d’obstacles dont celui du transport en commun des élèves de cet arrondissement Madibou vers le lycée Pierre-Savorgnan de Brazza. Il a émis le souhait que cet établissement forme les élites de demain et soit classé parmi les meilleurs en ce qui concerne les résultats scolaires.

Notons que l'ouverture du lycée Mafouta-Sébastien a été également l'occasion pour le ministre de visiter les locaux administratifs, les logements du directeur de l'école primaire et du proviseur du lycée construit dans ce même site du Lycée. Il est doté d’une salle multi-médias bien équipés en ordinateurs connecté à Internet et une bibliothèque en construction. L’outil informatique facilitera les recherches des élèves et servira à l’initiation aux techniques de l’information et de la communication. À côté de celui-ci, l'on trouve un centre prescolaire et une école primaire fonctionelle.

Au terme de la cérémonie, une élève en classe de la Terminale D, à Pierre-Savorgnan de Brazza vivant à Nganga-Lingolo n’a pas caché sa satisfaction : « Je me souciais pour mes études parce qu’il fallait se réveiller tôt pour arriver à Pierre Savorgnan de Brazza. Que le seigneur bénisse le Président de la République et le ministre d’avoir pensé à nous. Cet établissement sera honoré et nous veillerons contre tous les actes de vandalisme pour garder la confiance de nos autorités qui pourraient nourrir d’autres ambitions en faveur de cet établissement ». Une autre a regretté les enseignements de son établissement d’origine Pierre-Savorgnan de Brazza : «J’espère que nous ne serons pas déçus pour les matières scientifiques avec les enseignants qui seront affectés ici à Mafouta-Sébastien».